Bible du Chemin Testament Kardecien ©

La Genèse

 <<< 


LES PRÉDICTIONS SELON LE SPIRITISME

Chapitre XVII


PRÉDICTIONS DE L’ÉVANGILE

     Nul n’est prophète en son pays. (1, 2) — Mort et passion de Jésus. (3-9) — Persécution des apôtres. (10-13) — Villes impénitentes. (14) — Ruine du Temple et de Jérusalem. (15-21) — Malédiction aux pharisiens. (22, 23) — Mes paroles ne passeront point. (24-26) — La pierre angulaire. (27, 28) — Parabole des vignerons homicides. (29, 30) — Un seul troupeau et un seul pasteur. (31, 32) — Avènement d’Elie. (33, 34) — Annonce du Consolateur. (35-42) — Second avènement du Christ. (43-46) — Signes précurseurs. (47-58) — Vos fils et vos filles prophétiseront. (59-61) — Jugement dernier. (62-67)


MES PAROLES NE PASSERONT POINT


24 — Alors ses disciples, s’approchant, lui dirent : Savez-vous bien que les pharisiens, ayant entendu ce que vous venez de dire, s’en sont scandalisés ? — Mais il répondit : Toute plante que mon Père céleste n’a point plantée sera arrachée. — Laissez-les ; ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles ; si un aveugle en conduit un autre, ils tombent tous deux dans la fosse (Saint Matth., ch. XV, v. 12, 13, 14).


25 — Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point (Saint Matth., ch. XXIV, v. 35).


26 — Les paroles de Jésus ne passeront point, parce qu’elles seront vraies dans tous les temps ; son code moral sera éternel, parce qu’il renferme les conditions du bien qui conduit l’homme à sa destinée éternelle. 2 Mais ses paroles sont-elles parvenues jusqu’à nous pures de tout alliage et de fausses interprétations ? 3 Toutes les sectes chrétiennes en ont-elles saisi l’esprit ? 4 Aucune n’en a-t-elle détourné le véritable sens, par suite des préjugés et de l’ignorance des lois de la nature ? 5 Aucune ne s’en est-elle fait un instrument de domination pour servir l’ambition et les intérêts matériels, un marche-pied, non pour s’élever au ciel, mais pour s’élever sur la terre ? 6 Toutes se sont-elles proposé pour règle de conduite la pratique des vertus dont Jésus a fait la condition expresse du salut ? 7 Toutes sont-elles exemptes des reproches qu’il adressait aux pharisiens de son temps ? 8 Toutes enfin, sont-elles, en théorie comme en pratique, l’expression pure de sa doctrine ?

9 La vérité étant une, ne peut se trouver dans des affirmations contraires, et Jésus n’a pu vouloir donner un double sens à ses paroles. 10 Si donc les différentes sectes se contredisent ; si les unes considèrent comme vrai ce que d’autres condamnent comme des hérésies, il est impossible qu’elles soient toutes dans la vérité. 11 Si toutes eussent pris le sens véritable de l’enseignement évangélique, elles se seraient rencontrées sur le même terrain, et il n’y aurait pas eu de sectes.

12 Ce qui ne passera pas, c’est le sens vrai des paroles de Jésus ; 13 ce qui passera, c’est ce que les hommes ont bâti sur le sens faux qu’ils ont donné à ces mêmes paroles.

14 Jésus ayant mission d’apporter aux hommes la pensée de Dieu, sa doctrine pure peut seule être l’expression de cette pensée ; c’est pourquoi il a dit :  ( † ) Toute plante que mon Père céleste n’a point plantée sera arrachée.



Il y a deux images de ce chapitre dans le service Google - Recherche de livres (Première édition - 1868) et (Cinquième édition - 1872)


.

Ouvrir