Bible du Chemin Testament Kardecien ©

Qu’est-ce que le Spiritisme

(Deuxième version) n

 <<< 


Chapitre II


RÉSUMÉ DE LA DOCTRINE SPIRITE

Préliminaires. — Dieu. (1-3) — Les Esprits. (4-9) — Manifestation des Esprits. (10-17) — Progression des Esprits. (18-24) — Les mondes. (25-29) — L’homme. (30-36) — Facultés de l’homme. (37-43) — Émancipation de l’âme. (44-46) — Destinée de l’homme. (47-57) — Retour a la vie corporelle. (58-65) — Influence des Esprits. (66-76) — Le bien et le mal. (77-81) — La prière. (82-85) — Conséquences morales du spiritisme.


ÉMANCIPATION DE L’ÂME


44 — L’âme n’est pas tellement identifiée avec le corps qu’elle ne puisse, à certains moments, recouvrer une partie de sa liberté, même pendant la vie. Pendant le sommeil et le repos du corps, l’âme se dégage en partie de ses liens corporels ; elle recouvre quelques-unes de ses facultés d’Esprit, et entre directement en communication avec les autres Esprits. Elle puise, en général, dans ces communications, des conseils salutaires dont elle conserve, au réveil, quelquefois une notion claire et distincte, d’autres fois une simple intuition. C’est pourquoi l’homme pervers trouve presque toujours dans ses rêves la désapprobation des crimes qu’il a commis ou de ceux qu’il médite ; de là aussi l’origine du proverbe : La nuit porte conseil.


45 — L’émancipation de l’âme peut avoir lieu à l’état de veille, et se manifeste par le phénomène désigné sous le nom de seconde vue. Elle a également lieu dans le somnambulisme, soit naturel, soit magnétique. L’extase est un état d’émancipation de l’âme plus complet que celui du rêve et du somnambulisme.


46 — Les facultés somnambuliques sont celles de l’âme plus ou moins dégagée de la matière. L’oubli qui a généralement lieu au réveil, des choses perçues dans l’état somnambulique, s’explique par l’influence de la matière et par l’absence dans le corps d’organes propres à conserver ou à transmettre certaines perceptions de l’Esprit. La même cause produit l’oubli du passé de l’Esprit pendant l’état d’incarnation ; c’est ce que les Anciens exprimaient par la figure allégorique du Léthé.



[1] Dans cette DEUXIÈME VERSION de ce livre, publié en 1860, l’auteur présente Qu’est-ce que le Spiritisme sous un nouveau point de vue. Il y a une image de ce chapitre dans le service Google - Recherche de livres (Qu’est-ce que le Spiritisme)


.

Ouvrir